Comment bien investir dans le vin ?

JullietteCuisineComment bien investir dans le vin ?

Vous êtes un grand amateur de vin et souhaitez aller plus loin dans votre passion ? Ou vous souhaitez simplement vous investir dans un domaine que vous aimez ? Le vin est de plus en plus recherché à l’international et la demande croissante en fait un bon investissement à long terme. Cependant, certains facteurs ne peuvent être ignorés afin de vous assurer de ne pas perdre d’argent. Lisez cet article pour savoir comment bien investir dans le vin.

Qui peut investir dans le vin ?

L’investissement dans le vin, et tout ce qu’il peut faire miroiter en termes de gain peut faire rêver tout le monde. Mais il est clairement déconseillé aux novices de se lancer dans l’investissement dans le vin, surtout quand il s’agit d’un investissement à grande échelle.

Loin d’être un simple investissement, au contraire, il est réservé aux amateurs avertis ou à ceux qui ont déjà une bonne connaissance du terrain, prêts à surveiller de près leurs achats. Alors penser que l’on peut faire fortune avec le vin sans rien y connaître serait une grave erreur. Au contraire, il faut avoir une connaissance fine du vignoble français (et pourquoi pas étranger), être à l’affût des domaines en plein essor. Il faut aussi savoir apprécier la qualité des crus par région, connaître la pointe des vins. Le vin étant une matière vivante, une fois les beaux jours passés, la valeur du vin risque de baisser, sauf dans le cas de millésimes très anciens, de collection ou « anniversaire ».

Investir dans le vin : un choix judicieux

Comment investir dans le vin ?

Si vous voulez investir dans le vin, il y a deux écoles. Vous pouvez préférer le faire vous-même ou faire appel à des professionnels. Trouver des pépites soi-même est très excitant, mais cela demande du temps et de solides connaissances. Il existe de nombreuses possibilités.

Achat des vins en primeur

Ce système touche particulièrement les Grands Crus classés de Bordeaux. Les Châteaux utilisent ce système de vente en primeur qui s’appuie sur une ancienne tradition de prévente. Cela leur permet d’obtenir des liquidités indispensables pour couvrir leurs frais de fonctionnement. Ainsi, le vin est vendu même s’il n’a pas terminé sa phase de maturation. C’est-à-dire que le vin continue à « vieillir » en barriques dans la cave du Château, avant d’être mis en bouteille et livré 24mois plus tard. Cela se traduit souvent par des prix attractifs. Car pour le Château, cela signifie moins de frais de stockage et de frais de publicité et de marketing.

L’achat en primeur peut se faire directement auprès des producteurs (Châteaux et Domaines). Cependant, pour de nombreuses propriétés, vous serez amenés à passer par différentes plateformes ayant obtenu des allocations spéciales. Car de nombreux biens ne sont plus vendus directement aux particuliers, mais exclusivement aux commerçants. Le développement d’Internet a simplifié toute chose et certaines plateformes sont de véritables spécialistes de l’achat primeur. Il s’agit notamment de Vinatis, Millésima et Lavinia. Par conséquent, on peut bien et facilement investir dans le vin via l’une de ces plateformes.

Caves d’investissement

Les caves en ligne sont un concept assez récent puisqu’il existe depuis une quinzaine d’années. Passer par un agent spécialisé pour investir dans le vin présente de nombreux avantages, même si, bien sûr, cela a un coût non négligeable. En choisissant cette possibilité d’investissement dans le vin, vous privilégiez la sécurité (caves sûres et meilleures conditions de stockage des bouteilles) et la diversification (large gamme de vins).

A LIRE :  Un vin de légende, le Saint Julien

Cruwfunding viticole

On connaissait déjà le financement participatif (crowdfunding) dans les secteurs de l’immobilier, de l’agriculture ou encore des énergies renouvelables, mais le crowdfunding viticole, c’est aussi possible. Il s’agit d’investir dans un domaine viticole pour participer au financement de ce projet. Par exemple, l’achat de plusieurs hectares de vignes, de barriques, etc. En retour, vous recevez des intérêts sous forme de bouteilles de vin ou d’euros.

Fonds Commun de Placement (FCP)

Pour investir dans les vins et spiritueux en évitant l’amateurisme, vous pouvez opter pour une solution préconisée par la plupart des investisseurs: investir via un Fonds Commun de Placement (FCP). Il s’agit plus concrètement d’acquérir des parts d’un FCP spécialisé dans l’investissement viticole. De cette façon, vous réduisez le quota de risque puisque l’achat et la négociation des vins sont gérés par des experts du domaine avec les négociants.

Dans quels vins faut-il investir ?

Les classiques

Ils ne sont plus à présenter. Pour quiconque cherche à construire un domaine viticole digne de ce nom, la Bourgogne est incontournable. En rouge, bien sûr, mais aussi en blanc. Les vins de Bourgogne doivent occuper une grande partie de la cave. L’idéal étant d’allier les grands domaines aux nouvelles jeunesses.

Deuxième du podium: les incontournables grands crus bordelais, qui continuent d’être une référence en matière d’investissement dans le vin. Grande fierté du patrimoine viticole français, les grands vins de Bordeaux ont même acquis une valeur de « père de famille ». Valeur sûre, les grands crus bordelais se distinguent par leur aptitude au vieillissement, gage d’une plus-value dans le temps.

Médaille de bronze: la vallée du Rhône a longtemps été en marge de la grande scène viticole, éclipsée par la suprématie bordelaise et bourguignonne. Cependant, elle connaît une ascension fulgurante depuis un certain temps. Leurs meilleurs millésimes obtiennent déjà des cotes et des prix incroyables.

Les vins du Sud

Longtemps focalisé sur les vins du nord, l’intérêt des investisseurs viticoles se tourne désormais vers le sud: Languedoc, Roussillon, Provence et Corse ont le vent en poupe.

Les vins étrangers

Lorsque vous investissez en général, il est important de diversifier vos actifs. Le vin ne fait pas exception, et les vins étrangers sont des valeurs d’investissement attrayantes pour quiconque cherche à diversifier sa cave. Bien qu’ils ne soient pas encore très présents sur le marché, ils commencent petit à petit à se faire connaître. Parmi les pays les plus populaires figurent le Portugal, l’Espagne et l’Italie. Dans une moindre mesure, d’autres acteurs s’implantent sur le marché du vin: l’Allemagne, l’Australie ou encore l’Amérique.

Les vins biologiques

La tendance est au bio et le vin ne fait pas exception. Vin naturel, biologique et biodynamique: Les vins écoresponsables connaissent une popularité croissante depuis plusieurs années. Beaucoup moins nocifs pour l’environnement, ils sont aussi meilleurs pour votre santé. On les trouve en Bourgogne, dans le Rhône, la Loire, le Languedoc et le Jura.

Investissez dans le vin, mais avec modération. Comme tout investissement, celui-ci doit être fait de manière réfléchie avec une vision à long terme. Vous devez vous diversifier et investir uniquement si vous êtes en mesure de laisser croître votre « richesse liquide » pendant un temps.