Quels animaux peut-on observer en Islande ?

L’Islande est un pays connu pour ses paysages naturels uniques. Terre de Feu et de glace, cette île abrite également de nombreux animaux. Qu’il s’agisse d’espèces domestiques ou sauvages, terrestres, marines ou d’oiseaux… il existe plusieurs espèces intéressantes à découvrir. Découvrez dans cet article les animaux à observer lors d’un voyage en Islande. Vous envisagez un voyage en Islande, cet article est fait pour vous.

Animaux sauvages en Islande

Animaux sauvages en Islande

L’Islande est un pays sauvage pittoresque dont la faune est plutôt sous-développée en raison de son éloignement géographique du continent et de son climat. Cependant, il y a beaucoup d’oiseaux et de nombreuses espèces marines et quelques mammifères.

Les oiseaux

L’Islande est le paradis des ornithologues. Patience, calme, jumelles et caméra télescopique sont indispensables pour observer des oiseaux gracieux. Voici quelques oiseaux que vous pourrez observer en Islande :

Les macareux moines

Il s’agit d’un petit oiseau timide qui fait la fierté de toute la nation. Proche du pingouin, sa poitrine et sa tête sont blanches, alors que son dos et le dessus de sa tête sont noirs. Son bec particulier et facilement identifiable est pointu, triangulaire et large, rouge et bleu. Ce mignon petit animal a des pattes orange. En anglais, il est nommé puffin est puffin et lundi en islandais. Avec ses yeux perçants, il peut repérer rapidement ses proies et est en mesure de rester 20 à 60 secondes sous l’eau pour attraper l’un de ses mets préférés : l’anchois norvégien, un poisson argenté encore appelé sprat. Nos macareux adorent aussi manger des petites anguilles de sable, aussi appelées lançons. Il peut contenir jusqu’à 60 poissons dans sa grande bouche. Lorsqu’il s’agit de trouver des macareux en Islande, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez aller sur les îles Vestmann, où il y a 4 millions de ces oiseaux. D’autres colonies se trouent à Latrabjarg ou Hornbjarg dans les Fjords du Nord-Ouest, près de Vik (le sud du pays) ou sur Lundey (« Puffin Island »), à quelques minutes en bateau de Reykjavik. Vous pouvez donc essayer de les approcher en personne, ou voir des macareux islandais par le biais d’agences qui proposent des visites de macareux (en bateau ou en voiture) pour les touristes.

Les sternes arctiques

L’Islande a bien plus que des macareux. Si vous êtes près de la côte, vous croiserez peut-être des sternes arctiques. Ce bel oiseau a un pelage blanc et gris avec juste une tache noire sur le dessus de sa tête et un bec orange pointu. Sa queue se termine par une double fourche. Son régime alimentaire est principalement composé de poissons et de petits animaux marins. Cet oiseau parcourt 38 000 kilomètres par an, du pôle Nord au pôle Sud ! C’est l’une des deux espèces migratrices les plus longues, l’autre étant le puffin fuligineux (sans aucun rapport avec le macareux moine).

Les canards et les oies cendrées

Les grandes migrations ne concernent pas uniquement les aux sternes arctiques. Les oies cendrées ainsi que les canards effectuent aussi ce grand voyage. La première espèce, comme son nom l’indique, est dotée d’un plumage gris et d’un bec orange. Elle se reproduit surtout en Islande début mai, mais on peut la retrouver dans d’autres pays d’Eurasie. En hiver, elle quitte le rude climat islandais pour l’Écosse, où les températures peuvent être plus clémentes.

L’Islande abrite de nombreuses espèces de canards, précisément autour du lac Myśi. Parmi celles-ci on retrouve le canard siffleur, le Garrot d’Islande (noir et blanc), le Fuligule morillon (migrateur, noir et blanc ou brun), le Harle huppé et le Canard écossais noir.

A LIRE :  Les 5 meilleures croisières de luxe all inclusive

Les fous de Bassan

Le nombre de couples de cette espèce qui vit en Islande est d’environ 25 000. D’avril à septembre, cet oiseau gracieux aime nicher dans des grottes creusées dans les falaises, à l’abri des prédateurs. La femelle pond un seul œuf. Les fous de Bassan sont les plus grands oiseaux marins d’Europe (envergure 165 à 180 cm), au plumage blanc, gris et noir et à la tête dorée. Ses plats préférés sont le poisson (maquereau, harpon et capelan en tête de liste) et les mollusques marins. Oiseau migrateur qui niche dans le nord de l’Europe et hiverne en Méditerranée ou dans le golfe du Mexique. En Islande, vous pouvez les trouver dans le nord-est et le sud de l’île si vous avez un peu de chance.

Vous pouvez aussi découvrir les rapaces comme : le faucon gerfaut, le pygargue, le harfang des neiges.

Les poissons et crustacés

L’Islande est une île au climat impropre à l’agriculture, et la pêche a été l’une des principales activités et sources de revenus des habitants pendant des siècles. Lorsque les différents courants froids du Groenland rencontrent le Golf Stream, l’eau est pleine de poissons. Les espèces les plus courantes comprennent:

L’Islande étant une île dont le climat n’invite que peu à l’agriculture, la pêche constitue une des activités, et sources de revenus, principales des hommes depuis des siècles. L’eau est fort poissonneuse grâce aux différents courants froids du Groenland qui rencontrent ceux du Golf stream. Parmi les espèces les plus communes, on trouve :

  • les galidae
  • les sebastes
  • les pélagiques,
  • la raie épineuse
  • le requin du Groenland,
  • les moules,
  • etc.

Les mammifères

Outre les humains, d’autres mammifères parcourent le pays et ses eaux. Découvrons les espèces les plus frappantes.

Les cétacés

Il n’y a pas que des poissons dans les eaux de l’Islande. On y retrouve aussi les baleines comme le rorqual commun, la baleine de Minke. Le rorqual commun (20 m de long) est la deuxième plus grande espèce animale au monde, après la célèbre baleine bleue. Quant à la baleine de Minke, elle est modestement la plus petite baleine d’Islande, mais il n’y a pas à rougir, car elle mesure tout de même 7 à 10 mètres de long… De nombreuses agences proposent des balades en bateau pour s’approcher des cétacés et les voir nager.

Les phoques

Le phoque animal exceptionnellement mignon adore nager en Islande. Vous pouvez rencontrer deux types de pinnipèdes sur l’île.

  • Le phoque commun mesurant 1,50 à 1,80 mètre ;
  • Le phoque gris plus grand que le phoque commun et mesurant 2,50 à 3,30 mètres.
Le phoque en Islande.

Les rennes

Symbole du pôle Nord, indissociable du Père Noël, le renne habite les régions orientales de l’Islande. Il a été importé de Laponie au 18e siècle et vit maintenant autour des Fjords de l’Est. Ce cerf timide mesure de 1,10 à 1,30 mètre au garrot et a un pelage gris ou brun. Les mâles et les femelles ont des bois majestueux. Les rennes adorent manger des arbustes, de l’écorce, du lichen et bien sûr de l’herbe.

Les renards polaires

Créature élégante à la queue touffue, le renard est le symbole de la malice. En Islande, on trouve quelques spécimens de renard arctique (Vulpes lagopus), qui peuvent survivre à des températures de -50°C. C’est la seule espèce islandaise terrestre non introduite par l’homme. Il est probablement arrivé sur l’île à cause de la banquise.

Le renard polaire en Islande

Animaux domestiques en Islande

Les moutons islandais

L’Islande regorge de moutons, que les Vikings ont amenés il y a plus de mille ans pour la laine, le lait et la viande. En raison de l’isolement causé par la nation insulaire, la race est restée presque intacte depuis lors. Vous en verrez presque partout sur l’île, même dans les endroits qui ont peu de végétation, et ils ne sont pas difficiles à trouver ! Certains ont des cornes exceptionnellement recourbées et tordues.

A LIRE :  Comment faire la demande de visa pour le Kenya ?

Les chevaux islandais

Le cheval est aussi un symbole de l’Islande tout comme le macareux qui est le symbole ailé de l’île. Les Vikings ont introduit l’equus scandinavicus dans la région au IXe siècle. La race n’a pas évolué depuis, et le croisement et l’importation de chevaux sont strictement interdits. Étrangement, aucun problème de consanguinité n’est survenu. Petit (seulement 1,30 mètre au garrot) et rustique, adapté à la rigueur du climat, le cheval fait la fierté des Islandais, principalement utilisés pour les randonnées et les courses, mais aussi pour le göngur.

Partagez ce post

L’Islande est un pays connu pour ses paysages naturels uniques. Terre de Feu et de glace, cette île abrite également de nombreux animaux. Qu’il s’agisse d’espèces domestiques ou sauvages, terrestres, marines ou d’oiseaux… il existe plusieurs espèces intéressantes à découvrir. Découvrez dans cet article les animaux à observer lors d’un voyage en Islande. Vous envisagez un voyage en Islande, cet article est fait pour vous.

Animaux sauvages en Islande

Animaux sauvages en Islande

L’Islande est un pays sauvage pittoresque dont la faune est plutôt sous-développée en raison de son éloignement géographique du continent et de son climat. Cependant, il y a beaucoup d’oiseaux et de nombreuses espèces marines et quelques mammifères.

Les oiseaux

L’Islande est le paradis des ornithologues. Patience, calme, jumelles et caméra télescopique sont indispensables pour observer des oiseaux gracieux. Voici quelques oiseaux que vous pourrez observer en Islande :

Les macareux moines

Il s’agit d’un petit oiseau timide qui fait la fierté de toute la nation. Proche du pingouin, sa poitrine et sa tête sont blanches, alors que son dos et le dessus de sa tête sont noirs. Son bec particulier et facilement identifiable est pointu, triangulaire et large, rouge et bleu. Ce mignon petit animal a des pattes orange. En anglais, il est nommé puffin est puffin et lundi en islandais. Avec ses yeux perçants, il peut repérer rapidement ses proies et est en mesure de rester 20 à 60 secondes sous l’eau pour attraper l’un de ses mets préférés : l’anchois norvégien, un poisson argenté encore appelé sprat. Nos macareux adorent aussi manger des petites anguilles de sable, aussi appelées lançons. Il peut contenir jusqu’à 60 poissons dans sa grande bouche. Lorsqu’il s’agit de trouver des macareux en Islande, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez aller sur les îles Vestmann, où il y a 4 millions de ces oiseaux. D’autres colonies se trouent à Latrabjarg ou Hornbjarg dans les Fjords du Nord-Ouest, près de Vik (le sud du pays) ou sur Lundey (« Puffin Island »), à quelques minutes en bateau de Reykjavik. Vous pouvez donc essayer de les approcher en personne, ou voir des macareux islandais par le biais d’agences qui proposent des visites de macareux (en bateau ou en voiture) pour les touristes.

Les sternes arctiques

L’Islande a bien plus que des macareux. Si vous êtes près de la côte, vous croiserez peut-être des sternes arctiques. Ce bel oiseau a un pelage blanc et gris avec juste une tache noire sur le dessus de sa tête et un bec orange pointu. Sa queue se termine par une double fourche. Son régime alimentaire est principalement composé de poissons et de petits animaux marins. Cet oiseau parcourt 38 000 kilomètres par an, du pôle Nord au pôle Sud ! C’est l’une des deux espèces migratrices les plus longues, l’autre étant le puffin fuligineux (sans aucun rapport avec le macareux moine).

Les canards et les oies cendrées

Les grandes migrations ne concernent pas uniquement les aux sternes arctiques. Les oies cendrées ainsi que les canards effectuent aussi ce grand voyage. La première espèce, comme son nom l’indique, est dotée d’un plumage gris et d’un bec orange. Elle se reproduit surtout en Islande début mai, mais on peut la retrouver dans d’autres pays d’Eurasie. En hiver, elle quitte le rude climat islandais pour l’Écosse, où les températures peuvent être plus clémentes.

L’Islande abrite de nombreuses espèces de canards, précisément autour du lac Myśi. Parmi celles-ci on retrouve le canard siffleur, le Garrot d’Islande (noir et blanc), le Fuligule morillon (migrateur, noir et blanc ou brun), le Harle huppé et le Canard écossais noir.

A LIRE :  Les 5 meilleures croisières de luxe all inclusive

Les fous de Bassan

Le nombre de couples de cette espèce qui vit en Islande est d’environ 25 000. D’avril à septembre, cet oiseau gracieux aime nicher dans des grottes creusées dans les falaises, à l’abri des prédateurs. La femelle pond un seul œuf. Les fous de Bassan sont les plus grands oiseaux marins d’Europe (envergure 165 à 180 cm), au plumage blanc, gris et noir et à la tête dorée. Ses plats préférés sont le poisson (maquereau, harpon et capelan en tête de liste) et les mollusques marins. Oiseau migrateur qui niche dans le nord de l’Europe et hiverne en Méditerranée ou dans le golfe du Mexique. En Islande, vous pouvez les trouver dans le nord-est et le sud de l’île si vous avez un peu de chance.

Vous pouvez aussi découvrir les rapaces comme : le faucon gerfaut, le pygargue, le harfang des neiges.

Les poissons et crustacés

L’Islande est une île au climat impropre à l’agriculture, et la pêche a été l’une des principales activités et sources de revenus des habitants pendant des siècles. Lorsque les différents courants froids du Groenland rencontrent le Golf Stream, l’eau est pleine de poissons. Les espèces les plus courantes comprennent:

L’Islande étant une île dont le climat n’invite que peu à l’agriculture, la pêche constitue une des activités, et sources de revenus, principales des hommes depuis des siècles. L’eau est fort poissonneuse grâce aux différents courants froids du Groenland qui rencontrent ceux du Golf stream. Parmi les espèces les plus communes, on trouve :

  • les galidae
  • les sebastes
  • les pélagiques,
  • la raie épineuse
  • le requin du Groenland,
  • les moules,
  • etc.

Les mammifères

Outre les humains, d’autres mammifères parcourent le pays et ses eaux. Découvrons les espèces les plus frappantes.

Les cétacés

Il n’y a pas que des poissons dans les eaux de l’Islande. On y retrouve aussi les baleines comme le rorqual commun, la baleine de Minke. Le rorqual commun (20 m de long) est la deuxième plus grande espèce animale au monde, après la célèbre baleine bleue. Quant à la baleine de Minke, elle est modestement la plus petite baleine d’Islande, mais il n’y a pas à rougir, car elle mesure tout de même 7 à 10 mètres de long… De nombreuses agences proposent des balades en bateau pour s’approcher des cétacés et les voir nager.

Les phoques

Le phoque animal exceptionnellement mignon adore nager en Islande. Vous pouvez rencontrer deux types de pinnipèdes sur l’île.

  • Le phoque commun mesurant 1,50 à 1,80 mètre ;
  • Le phoque gris plus grand que le phoque commun et mesurant 2,50 à 3,30 mètres.
Le phoque en Islande.

Les rennes

Symbole du pôle Nord, indissociable du Père Noël, le renne habite les régions orientales de l’Islande. Il a été importé de Laponie au 18e siècle et vit maintenant autour des Fjords de l’Est. Ce cerf timide mesure de 1,10 à 1,30 mètre au garrot et a un pelage gris ou brun. Les mâles et les femelles ont des bois majestueux. Les rennes adorent manger des arbustes, de l’écorce, du lichen et bien sûr de l’herbe.

Les renards polaires

Créature élégante à la queue touffue, le renard est le symbole de la malice. En Islande, on trouve quelques spécimens de renard arctique (Vulpes lagopus), qui peuvent survivre à des températures de -50°C. C’est la seule espèce islandaise terrestre non introduite par l’homme. Il est probablement arrivé sur l’île à cause de la banquise.

Le renard polaire en Islande

Animaux domestiques en Islande

Les moutons islandais

L’Islande regorge de moutons, que les Vikings ont amenés il y a plus de mille ans pour la laine, le lait et la viande. En raison de l’isolement causé par la nation insulaire, la race est restée presque intacte depuis lors. Vous en verrez presque partout sur l’île, même dans les endroits qui ont peu de végétation, et ils ne sont pas difficiles à trouver ! Certains ont des cornes exceptionnellement recourbées et tordues.

A LIRE :  Avantage d'un séjour linguistique anglais en immersion totale.

Les chevaux islandais

Le cheval est aussi un symbole de l’Islande tout comme le macareux qui est le symbole ailé de l’île. Les Vikings ont introduit l’equus scandinavicus dans la région au IXe siècle. La race n’a pas évolué depuis, et le croisement et l’importation de chevaux sont strictement interdits. Étrangement, aucun problème de consanguinité n’est survenu. Petit (seulement 1,30 mètre au garrot) et rustique, adapté à la rigueur du climat, le cheval fait la fierté des Islandais, principalement utilisés pour les randonnées et les courses, mais aussi pour le göngur.

Julliette Darquois
Julliette Darquois
Je suis Julliette, une maman attentionnée dans l'âme, avec un penchant marqué pour la déco d'intérieur, la beauté et les voyages. Passionnée par les arts et les actus high tech, j'aime rédiger sur tout ce qui améliore mon quotidien de maman. Dans mes temps libres, j'aime explorer les petits villages de Provence, laissant mon esprit vagabonder pour trouver l'inspiration pour alimenter mon blog. N'hésitez pas à me solliciter si vous avez des idées d'articles à me suggérer.
spot_img

Vous apprécierez également....

Plongez dans la féérie avec un séjour au Disney Magic Circus, l’avis de Julliette.

D’émerveillement en surprises, un séjour au Disney Magic Circus...

Où trouver un bon réparateur mobile à Vannes ? Les bonnes adresses !

Dans le monde connecté d’aujourd’hui, un smartphone en bon...

Regardemonsejour : Comment rester connecté avec votre enfant en voyage ?

Vous souhaitez rester en contact avec votre enfant pendant...

Circuit noces Thailande all inclusive : riche en découvertes

Pour notre lune de miel, nous partirons en amoureux...

Les secrets pour un séjour linguistique réussi pour les ados.

Dans un monde où la communication est primordiale, il...

Devenez accompagnateur de voyage linguistique : conseils et exemples de lettres de motivation

Le métier d'accompagnateur de voyage linguistique est à la fois...

Achat mobil home à La Rochelle : le camping Le Beaulieu pour un séjour inoubliable.

Découvrez les avantages d’un achat mobil home La Rochelle...
- Advertisement -spot_img